COMPETITIONS, JUDGEMENT AND ANALOGY

sous-marins-copie

CONCOURS, JUGEMENT CRITIQUE ET ANALOGIE
Titre du projet :
Conflit des interprétations analogiques et jugement architectural dans les concours publics canadiens (1984-2004)
[Jean-Pierre Chupin, Georges Adamczyk, Pierre Boudon]

RÉSUMÉ DE LA RECHERCHE

Comme de nombreux pays démocratiques, le Canada soumet la conception architecturale, urbaine et paysagère de certains édifices publics à la procédure du concours. Bien qu’au Canada ce dispositif de sélection soit souvent réservé aux programmes à vocation culturelle, dans plusieurs pays européens (Allemagne, Suisse, France, Espagne), il tient lieu d’obligation pour l’intégralité de l’espace public (Tilmont, 1992; Nacher, 1999). Selon l’ampleur du programme, un concours sollicite de 3 à plus de 100 projets et les soumet à un jury composé de représentants des enjeux en présence. Ce jury doit procéder à une sélection sur la base d’un jugement consigné dans un rapport final, et le résultat devrait logiquement satisfaire aux exigences les plus hautes. La décision du jury devrait être sans appel. Dans ce cas, comment expliquer que de fréquentes contestations et des critiques a posteriori ébranlent régulièrement la crédibilité d’un tel processus, au point que les règlements de concours contiennent désormais une clause permettant au commanditaire de se désengager de la décision du jury, si celle-ci semble ne pas convenir à l’opinion publique?

Dans le contexte canadien contemporain, on peut effectivement constater que les images proposées par les architectes pour présenter leur projet ne coïncident pas toujours avec la représentation que le jury s’en fait dans son rapport final, laquelle peut à son tour diverger de ce que la réception journalistique pourra exprimer (White, 2007). Ces représentations prennent généralement la forme de formulations métaphoriques, elles-mêmes redevables de processus d’interprétation que nous qualifierons, à la suite de philosophes et de cognitivistes, « d’interprétations analogiques ». Ainsi, là où le programme du concours d’une bibliothèque appellera peut être un « livre ouvert », les architectes pourront imaginer des « étagères mobiles», là où le jury retiendra tel projet qui lui paraît une forme « de stockage flexible », la critique et le public ne verront peut être qu’une « grosse boîte rigide ». Ces échanges interprétatifs, ces jeux de renvois analogiques, prennent parfois une tournure dramatique conduisant à brouiller la réception des projets, à inverser les décisions et à invalider le processus. Une procédure démocratique est alors perçue, par le public, comme une confiscation de son espace de représentation, par les créateurs, comme un gaspillage d’énergie, par les administrateurs, comme un besoin de renforcer la dimension légale et les procédures quantitatives, au détriment du jugement qualitatif et du débat d’idées.

À partir d’un corpus de concours publics organisés au Canada entre 1984 et 2004, cette recherche a pour objectif de contribuer à la reconnaissance du « problème du jury » et des transactions de type analogique qui permettent d’en rendre compte. Cette explicitation des paramètres et des critères du jugement architectural, partira d’une analyse de « conflits d’interprétations » (Ricoeur, 1969) rapportés aux théories de l’argumentation faisant de l’analogie un véhicule cognitif (Perelman, 1969; Lakoff, 1985), et un support discursif prédominant pour la compréhension de ce mode d’«anticipation opératoire» qu’est le projet d’architecture, d’urbanisme ou de paysage (Boutinet, 1990). Prenant appui sur les travaux de philosophes du langage, d’herméneutes, de sémioticiens du textuel et du visuel, et tout en examinant la place que certaines analogies occupent dans les rares théories architecturales du jugement (Collins, 1971) ou dans les discours critiques contemporains, il s’agit à la fois de construire un modèle théorique et de concevoir, puis de mettre à l’épreuve, une grille d’analyse permettant d’évaluer la capacité des différents types de concours canadiens à prendre en compte l’impact des analogies sur le jugement. C’est un processus temporel distinguant ce qui se formule et se conçoit avant, pendant et après le jury qu’il s’agit de modéliser, avant de proposer d’éventuelles modifications des procédures administratives. Les retombées scientifiques de cette recherche viseront la théorie de l’argumentation analogique et celle du jugement architectural, mais il va de soi que l’histoire des concours et celle de l’architecture contemporaine devraient également bénéficier de ce programme scientifique, tout comme l’aide à la décision des administrateurs publics et la formation permanente des organisateurs de concours dans divers domaines de la conception et de la création.

Adamczyk G., Note sur le dessin d’architecture : la coupe in Concours d’architecture et imaginaire territorial: les projets culturels au Québec, 1991-2005 / Architectural Competitions and Territorial Imagination: Cultural Projects in Quebec, 1991-2005, (sous la direction de Bilodeau, D.), Montréal, L.E.A.P. – Centre de design de l’UQAM. 2006

Adamczyk G., Contemporary Architecture in Quebec: la difference, in Gruft, A., Substance over Spectacle: Contemporary Canadian Architecture, Arsenal Pulp Press, Vancouver, 2005

Adamczyk G., Chupin JP., Bilodeau D., Cormier A.Architectural competitions and new reflexive practices, dans EAAE ARCC Conference (Dublin), Between Research and Practice, 2004.

Adamczyk G., Concours et qualité architecturale, Culture urbaine et concours d’architecture au Québec, Architecture Québec ARQ no. 126, 2004, p.4-24

Adamczyk G., La profession d’architecte et les esthétiques contemporaines, in Traité de la culture (sous la direction de Lemieux D.) Les éditions de l’IQRC. Québec. pp.607-619. 2002

Alexander, E. R., Casper, D. J., & Witzling, L. P. Competitions for planning and urban design. Lessons from experience. Journal of Architectural and Planning Research, 7, pp.142-159. 1990

Anthony, K. H., Design juries on trial: The renaissance of the design studio. New York: Van Nostrand Reinhold. 1991

Arnell, P., & Bickford, T. (Sous la direction de). Mississauga City Hall: A Canadian competition. New York: Rizzoli. 1984

Bacow, A. F., Designing the City: A Guide for Advocates and Public Officials. Washington, D. C.: Island Press. 1995

Banerjee, T, & Loukaitou-Sideris A., Competition as a design method: An inquiry. Journal of Architectural and Planning Research, 7, 14- 31. 1990

Basin, J., Architectural competitions in nineteenth-century England. Ann Arbor, MI: UMI Research Press. 1984

Bergdoll, B., Competing in the Academy and the Marketplace: European Architecture Competitions 1401-1927, in Lipstadt, The Experimental Tradition (1989).

Bilodeau, D., (sous la direction de), Concours d’architecture et imaginaire territorial : Les projets culturels au Québec de 1991 à 2006, Catalogue de l’exposition. L.E.A.P et Centre de Design de l’UQAM, Montréal, 2006.

Broadbent, G., Design in Architecture (Architecture and the Human Sciences). Londres, David Fulton. 1988.

Boudon P., (sous la direction de), Sémiotique et architecture : quel apport offre cette discipline à une science du projet? (volume d’hommage à Alain Rénier). Numéro spécial des Nouveaux Actes Sémiotiques, janvier 2008, numéro 111.

Boudon P.L’entrelacs architectural (ou le « jeu des passages »). Protée revue internationale de théories et pratiques sémiotiques, vol 33 no. 2, automne 2005, p. 9-18

Boudon P., L’œuvre d’art comme expression spatiale, dans Spatialisation en Art et Sciences Humaines, Sobieszczalski M., Lacroix, Louvain, éditeur : Peters, 2004

Boudon P., Le réseau du sens II, Extension d’un principe monadologique à l’ensemble du discours, Berne, Peter Lang. 2002

Boudon P.Catégoriser la forme spatiale. Approche sémiotique de la catégorie de l’aspect dans la formation du territoire, dans le recueil, Processus du sens, sociologues en ville n° 2 (direction scientifique, Sylvia Ostrowetsky), Paris, L’Harmattan, 131-176. 2000

Boudon P., Le paradigme de l’architecture, Québec, Éditions Balzac, 1992

Boutinet J.P., Anthropologie du projet, Paris, Presses Universitaires de France, 1990

Canter, D.An intergroup comparison of connotative dimensions in architecture. Environment and Behavior, 8, 37-48. 1969

Cassirer, E., La philosophie des formes symboliques. Paris, 1972.

Chupin J.P., Gomes L.J., Goorts J.Le ciel des idées, l’horizon des connaissances in Concours Europan France, Innover dialoguer réaliser (1998-2007), Paris, Éditions Jean-Michel Place, 2007.

Chupin J.P., Europan 8 (FR) vu du Canada : Analyses interdisciplinaires des projets présélectionnés de la session française, L.E.A.P.- Montréal, 2006, 159 pages

Chupin J.P., Cormier A., Bilodeau D., Adamczyk G., Lachapelle J.Concours d’architecture, pratiques réflexives et transferts analogiquesJournées européennes de la recherche architecturale et urbaine, Marseille, 2004, p.66

Chupin, J.P.Acrobaties de l’architecture potentielle. Architecture Québec ARQ no.118. 2002. 6-9

Chupin J.P., Bilodeau D., Adamczyk G.Reflective knowledge and potential Architecture, in L.Fontein, M.Bressani, S. Hanrot et al. ARCC/AEEA Conference on Architectural Research, McGill University School of Architecture. 2002

Chupin J.P.L’analogie ou les écarts de genèse du projet d’architecture, Genesis (revue de génétique littéraire du CNRS), n° 14, numéro spécial sur l’architecture dirigé par Pierre-Marc de Biasi et Réjean Legault). Paris, septembre 2000, p. 67-91

Chupin J.P., Le projet analogue : les phases analogiques du projet d’architecture en situation pédagogique. Université de Montréal (Thèse de PhD en aménagement). 1998.

Collins, P., Architectural Judgement. McGill Queen’s University Press, Montreal. 1971.

Collins, P., Changing Ideals in Modern Architecture. McGill Queen’s University Press, Montreal. 1965.

Coster, M., L’analogie en sciences humaines. Paris, Presses Universitaires de France. 1978.

Deboulet, A., et alii, La critique architecturale : questions, frontières, desseins. Paris, Editions de la Villette. 2008. 143-149

De Haan, H, & Haagsma, I., Architects in competition. International architectural competitions of the last 200 years. London: Thames and Hudson. 1988

Dorolle, M., Le raisonnement par analogie. Paris, Presses Universitaires de France, 1949.

Forty, A., Words and Buildings. A Vocabulary of Modern Architecture. Londres, Thames and Hudson. 2000.

Freitag, M., Architecture et société. Montréal, Editions Saint-Martin. 1992. 

Gentner, D., Holoyak, K., Kokinov, B., (eds) The Analogical Mind (Perspectives from cognitive science). Cambridge, Massachusetts; The MIT Press, 2001.

Gunn, S., Eagle Ridge: An architectural design competition from inside the jury room. Dallas: Inner Images, Inc. 1983

Lipstadt, H., (sous la direction de), The Experimental Tradition: Essays on Competitions in Architecture. New York, PrincetonArchitectural Press. 1989.

Miller, R.The competition process. In Arnell, P., & T. Bickford (Eds). A center for the visual arts: The Ohio State Universitycompetition (pp. 21-23). NewYork: Rizzoli. 1984

McMinn, J., Polo, M., 41º to 66º : Regional Responses to Architecture in Canada. Cambridge, Riverside Galleries. 2005.

Nacher, Y., L’expérience française : concours et circonstances. Architecture Québec ARQ no. 108.  1999. 12-13. 

Nasar, J. L., & Kang, J-M.A post jury evaluation: The Ohio State University design competition for a center for the visual arts. Environment and Behavior, 2 z, 464-484-1989

Nasar, J. L., Design by Competition: Making Design Competition Work. Cambridge University Press. 1999.

Nicolin, P.Competitions, Lotus international, no. 70. 1991.

Noppen, L., Morissette L.K.La montréalité de Montréal, ou l’invention du paysage montréalais, in P. Dieudonné, L. K. Morisset et J.-F. Simon, dir., Réinventer pays et paysages, Brest, Centre de recherches bretonnes et celtiques, 2003, p. 71-101.

Ollswang, J. E.,. Successful competitions: Planning for quality, equity and useful results, Journal of Architectural and Planning Research, 7, 105-113. 1990

Perelman, C., Analogie et métaphore en science, poésie et philosophie. Revue internationale de Philosophie, 1, 87, pp. 3-15. 1969.

Polo, M., The Prix de Rome in Architecture : a Retrospective. Toronto, Coach House Books. 2006 

Ricoeur, P., Le conflit des interprétations. Paris, Seuil. 1969.

Rittell, H.Evaluating evaluators. In Papers published from the accreditation Evaluation Conference of the National Architectural Accrediting Board, New Orleans. 1976, March 7.

Rosch E., et alii., Cognition and Categorization. Hillsdale, Erlbaum, 1978.

Seidel, A. D.Design competitions receive mixed reviews. Journal of Architectural and Planning Research, 7, 172-180. 1990

Schön D.A., The Reflective Practitioner : How Professionnals Think in Action. NewYork, Basic Books. 1983.

Secretan, P., L’analogie. Paris, Presses Universitaires de France. 1984.

Sparshott, F.E., The Concept of Criticism. Toronto, Oxford University Press. 1967. 

Spreiregen, P D., Design competitions. New York: McGraw-Hill.1979

Strong, J., Winning by design: architectural competitions. Oxford: Butterworth-Heineman Architecture. 1996.

Strong, J., Participating in Architectural Competitions. London, Architect Editor. 1976.

Taschen, B., Architectural Competitions (Volume 1, 1792-1949). Naarden, The Netherlands: Cees de jong. 1994.

Taschen, B.,. Architectural Competitions (Volume 2, 1950-Today). Naarden, The Netherlands: Cees de Jong. 1994.

Tilmont, M.Architectures publiques sans frontières, politiques de concours d’architecture en Europe. Architecture Québec ARQno.66. 1992. 16-17.

Tostrup, E., Architecture and Rhetoric; Text and Design in  Architectural Competitions Oslo 1939-1997, Andreas PAPADAKIS Publisher, Great Britain, 1999.

White, J.Les dessous et les déçus des concours d’architecture, Architecture Québec ARQ no.139. 2007. 46-48.

Witzling, L., & Farmer, P., Anatomy of a competition. Milwaukee: University of Wisconsin-Milwaukee, Center for Architecture and Urban Planning Research. 1982

Wynne, G. G. (sous la direction de), Winning designs: The competitions renaissance. New Brunswick, NJ: Transaction Books. 1981