Capture-décran-2021-10-01-à-09.24.57.png

Annonce des 5 équipes lauréates du concours international étudiant lancé par IDEAS-BE et la CRC-ACME

81 équipes d’étudiants de 16 pays et de 4 continents ont participé à ce concours d’idées qui invitait à réfléchir à de nouvelles façons d’encourager et de renouveler l’expérience des transports publics dans le contexte d’une crise sanitaire mondiale. Comment ouvrir des pistes pour redéfinir un rapport renforcé à l’urbanité par le partage des espaces publics ?  Le jury a choisi de récompenser 5 projets et de décerner 2 mentions honorifiques pour des manières exemplaires d’actualiser l’expérience des transports publics dans une métropole post-pandémique.

Ce concours s’inscrivait dans le cadre d’une initiative de recherche commune.  La Chaire de l’Université Concordia en design intégré, écologie et durabilité de l’environnement bâti et la Chaire de recherche du Canada en architecture, concours et médiations d’excellence de l’Université de Montréal ont travaillé de concert pour mobiliser la créativité des jeunes concepteurs et conceptrices de l’environnement bâti afin de stimuler le débat sur de nouvelles expériences du transport public en vue d’accroître la résilience urbaine.

L’édition 2021 a été organisée en collaboration avec le CRE-Montréal et l’ARTM. Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) fait la promotion du développement durable pour la ville de Montréal. L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) planifie, finance, organise et fait la promotion des services de transport en commun et de transport adapté dans la région métropolitaine de Montréal.

Les propositions ont été évaluées de manière anonyme par un jury composé des personnes suivantes :

  1. Emmanuel Rondia, Conseil régional de l’environnement de Montréal
  2. Peter Fianu, Ville de Montréal
  3. Marie-Pier Veillette, Autorité régionale de transport métropolitain
  4. Izabel Amaral, Université Laurentienne et Université de Montréal
  5. Sarah V. Doyon, Trajectoire Québec
  6. Virginie Lasalle, Université de Montréal
  7. Anne Cormier, Atelier Big City
  8. Thomas Bernard Kenniff, Université du Québec à Montréal
  9. Bechara Helal, Université de Montréal

Peter Fianu a été nommé à l’unanimité président du jury, tandis que les Drs Carmela Cucuzzella et Jean-Pierre Chupin, co-organisateurs du concours, ont agi à titre de conseillers. Après deux séances de délibération, le jury a décidé d’attribuer 5 prix ex aequo aux projets dont les équipes recevront chacune, sans distinction de classement, la somme de 1500 $ accordée par les deux chaires de recherche organisatrices IDEAS-be et CRC-ACME.

Quelques statistiques avant de présenter les gagnants et les mentions honorables :

  • Nombre de pays participants : 16 (4 continents : Afrique, Amérique, Asie, Europe)
  • Nombre de villes : 22
  • Nombre total d’étudiants : 238
  • Nombre total d’équipes : 81
  • Nombre total d’universités : 30

Le programme précisait clairement que le concours ne consistait pas à inventer de nouvelles structures ex nihilo. Les organisateurs et le jury ont toutefois constaté que de nombreux projets s’appuyaient sur des solutions conventionnelles, parfois très contextuelles, sans être formulés comme une série de principes pouvant être adoptés dans différentes situations. Ceci explique en partie pourquoi le jury et les organisateurs ont insisté dans le choix final sur l’équilibre attendu entre : 1 – récit évocateur, 2 – éléments du projet et 3 – formulation des principes valables toute l’année, même pendant les chaudes journées d’été et les longues périodes d’hivers extrêmement froids.

Seul Moh Abdolreza, doctorant à l’Université Concordia, a eu accès à la liste des détails des équipes, puisqu’il s’agissait d’un concours jugé anonymement.

Vous trouverez ci-dessous des extraits du rapport du jury :

Les gagnants : 

Sentiment Station proposé par Melisa Akma Sari (Indonésie).
Peut-on associer transports publics et pratiques mémorielles ? Le projet Sentiment Station réinterprète les espaces de transport comme de véritables espaces publics. Ils offrent l’opportunité d’entrer dans d’autres dimensions temporelles, notamment lors de l’attente du bus, un temps le plus souvent perçu comme improductif. Projet critique ou projet poétique, il repose sur des principes évocateurs qui mobilisent une esthétique commémorative.

Détour proposé par Joëlle Tétreault, Catherine Juneau et Laetitia Bégin-Houde (Canada).
Le jury a été séduit par la clarté et la force de cet anti-projet. La proposition, intitulée Détour, convertit les rigidités du transport public, habituellement de station en station prédéterminée, en une expérience inhabituelle, indéterminée, imprévisible : monter dans le bus sans savoir où il va vous emmener.

Commotion: Community in Motion proposé par Aulia Rahman Muhammad, Andika Raihan Muhammad et Firzal Muhammad Setia Nugraha (Indonésie).
Dans le projet Community in Motion, la question de l’espace public comme lieu de socialisation et d’animation est confrontée à celle de l’efficacité des transports. En proposant des espaces thématiques, il répond à des besoins multiples et contrebalance l’impression d’homogénéité souvent ressentie dans les transports publics.

Integrated Metro Library proposée par Davi Sloman et Amir Hotter Yishay (Canada).
Ironiquement, mais de façon parfaitement réaliste, la bibliothèque du métro intégré met les livres en « circulation ». La conjonction de deux programmes, le transport et la lecture, semble simple en apparence. Mais il s’agit d’une mini-bibliothèque publique et donc d’un véritable lieu public : ce que certaines bibliothèques peinent parfois à incarner.

Overtime proposé par Juliana Alexandrino Baraldi, Carolina Cipriano de Oliveira, Natália Chueiri (Brésil).
Le projet intitulé Overtime construit une inversion de la réalité vécue dans le sous-sol du métro. Il répond au besoin, souvent exprimé par les usagers, de maintenir le contact avec le ciel et le monde extérieur dans les espaces souterrains très intérieurs du métro. L’illusion d’optique nous permettrait de laisser nos téléphones derrière nous quelques instants pour regarder vers le haut à la place.

Mentions honorifiques :

e-Pus proposé par Man Zou / Jia Zishi (Canada)
La carte Opus tout compris, rechargeable directement depuis votre téléphone, est une idée séduisante pour les usagers des transports publics. Cette carte Opus surchargée, simple mais efficace, permet de fédérer la communauté des usagers des transports publics grâce aux différents services proposés sur l’application.

Cubic proposé par Ana Beatriz Hierro Azevedo / Isabela Lopez Lourenção / Júlia Snege de Carvalho / Nicole Perruzzetto Bringel / Rebeca Martins Elias / Victor Oliveira de Souza Rogato (Brésil)
Cette proposition aborde directement les problèmes d’une pandémie en cours tout en cherchant à ne pas perturber le flux de circulation nécessaire à un arrêt de bus. La modularité permet différentes configurations d’espaces et d’expériences.

Carmela Cucuzzella (Chaire IDEAS-BE) Université Concordia
Carmela.cucuzzella@concordia.ca
Jean-Pierre Chupin (Chaire CRC-ACME) Université de Montréal
Jean-pierre.chupin@umontreal.ca