Aristofanis Soulikias

Ari.jpg

Aristofanis Soulikias is an architect and film animator. He is a PhD student at Concordia University, in the Individualized Program (INDI), under the supervision of Dr. Carmela Cucuzzella, Dr. Cynthia Hammond and Prof. Luigi Allemano, pursuing an interdisciplinary research-creation study with the title: Architecture and Film Animation: Visualizing and educating on the built environment through stop-motion and under-camera techniques, which aims at examining how Architecture and Film Animation can inform each other and evolve with the use of traditional stop-motion techniques that have re-emerged, owing to adapted digital technologies, as to engage citizens with their urban built environment and its intangible realms.

His B.Sc in Architecture and a B.Arch from McGill University were followed by a period of professional conservation work on Mediaeval and Post-Mediaeval monuments in Greece which, in turn, led to a scholarship by the Hellenic Society for the Environment and Cultural Heritage towards an MA in Conservation Studies at the Archaeology Department of the University of York, UK, completed in 2010.

After a two-year fellowship at the Prince’s Foundation in London, UK, where he worked and received training on sustainable urbanism, Aristofanis returned to his native Montreal to learn the craft of film animation at the Mel Hoppenheim School of Cinema of Concordia University, where he completed a BFA with distinction. His graduation film Last Dance on the Main, an animated documentary on the perilous state of Montreal’s built heritage and social fabric was selected by TIFF’s Canada’s Top Ten for the year 2014, and won four awards in international festivals. That same year he received the Mel Hoppenheim’s Emru Townsend award in Film Animation.

Title:  Architecture and Film Animation: Visualizing and educating on the built environment through stop-motion and under-camera techniques

Supervisors: Dr. Carmela Cucuzzella, Dr. Cynthia Hammond and Prof. Luigi Allemano

Aurélien Catros

aurélien-1.jpg

Titre : « Représentation et simulation des qualités du projet d’architecture au prisme des systèmes de modélisation des données du bâtiment »

Mots clés : Théorie de la conception, Projet architectural, Modèle, Maquette, Building Information Modeling

Résumé de thèse : L’évolution des modes de conception à l’ère numérique questionne la nature même du travail de l’architecte dans sa relation aux outils de communication, de traitement de l’information, ou de représentation de l’espace.
Ce projet de recherche doctorale interroge les processus numériques de conception architecturale à travers la modélisation des données du bâtiment ainsi que ses avatars construits, lesquels sont de plus en plus présents au sein du paysage architectural contemporain.
Les modélisations successives réalisées lors processus de conception sont autant d’itérations qui permettent l’évaluation de la qualité du projet et donc son évolution autant qu’ils la contraignent. Pour ce faire, les modélisations numériques, dont notamment le « building information modeling », vont utiliser différentes simulations informatiques chargées de modifier l’appréciation du projet, notamment par son concepteur, et donc sa forme finale. Une première question de recherche se formulerait ainsi :
Comment les pratiques numériques de modélisation des données du bâtiment contribuent-elles à redéfinir les critères d’évaluation de la qualité du projet d’architecture ?
Pour contribuer à une réponse, notre recherche doctorale devra au préalable identifier les critères d’évaluation de la qualité architecturale qui se prêteront le mieux à la démarche comparative que nous envisageons, ainsi que les méthodes d’évaluation rattachées à ces critères tant dans une perspective pratique que théorique. À l’aide d’une analyse comparée de modélisations scientifiques, de modélisations numériques de projets d’architecture et de modélisations vidéo-ludiques, la présente recherche proposera d’établir une catégorisation des différents facteurs d’évaluation de la qualité qui se révèleraient spécifique à la conception du projet d’architecture à l’ère numérique.